Études

Comment intégrer les nouvelles fonctions smartgrids au système électrique développé ?


Publié le 01 Octobre 2015



La flexibilité : comment intégrer les nouvelles fonctions smartgrids au système électrique développé ?

Au cours des dernières années, le système électrique français a été l’objet d’évolutions majeures liées à des modifications du contexte technique ou politique

Deux évolutions déterminantes

– La première évolution est liée à la prise de conscience des enjeux environnementaux qui a généré un mouvement de transitions énergétiques en Europe et dans de nombreux pays au monde. Les énergies renouvelables prennent ainsi de plus en plus de place dans les mix énergétiques. Ces énergies étant généralement variables et décentralisées, leur intégration demande une modification substantielle des architectures et des modes d’exploitation des réseaux.

– La deuxième évolution majeure impactant le système électrique est le développement des technologies de l’information et de la communication. Dans un avenir proche, les moyens de production et les usages de l’électricité à l’échelle individuelle, avec l’internet des objets par exemple, seront pilotés et optimisés en permanence, à différentes mailles géographiques, en recherchant un optimum global au niveau d’un pays ou même d’un continent.

Un élément clé : la flexibilité

L’élément clé de cette nouvelle architecture du système électrique est la flexibilité, la pilotabilité des charges et des sources de production. On passe d’un système maîtrisé par de grands opérateurs agissant sur la production centralisée vers un système beaucoup plus décentralisé dans lequel des décisions sont prises à différents niveaux.

Trois enjeux majeurs

Les enjeux de ce nouveau système sont triples :

Dans le cadre de la transition énergétique, le système va s’appuyer largement, et de plus en plus, sur les sources renouvelables. Avec l’arrivée à terme de nouveaux usages de l’électricité, tels que les véhicules électriques, le système électrique doit ainsi résoudre le défi de la variabilité.

Le deuxième enjeu est économique. L’évolution du système doit se faire à coût maîtrisé et optimisé en évitant de surinvestir dans une infrastructure surdimensionnée ou dans un système inutilement sophistiqué. La réorganisation des acteurs et la viabilité de leur business model pour obtenir une bonne efficacité économique représentent un véritable défi à relever.

Enfin, la sûreté et la fiabilité du système électrique sont un enjeu fondamental. Le nouveau système doit à minima avoir la même disponibilité que le système traditionnel et pour cela les systèmes de communication doivent être techniquement adaptés et parfaitement fiables et sécurisés

 

Dans le White paper complet, l’analyse aborde trois points : la nécessité de la flexibilité du système électrique, les sources de flexibilité et comment les utiliser. Ce document est basé sur l’expérience industrielle des acteurs du système énergétique en France et permet de constater comment de nouvelles fonctions smartgrids peuvent s’intégrer dans un système électrique développé.