Études

Étude sur la valorisation socio-économique des smartgrids


Publié le 29 Octobre 2015



Un groupe de travail, réunissant des fabricants de solutions smartgrids, des acteurs du système électrique, des académiques et des acteurs institutionnels autour de RTE, dont la Commission de régulation de l’Énergie, a permis de définir un cadre méthodologique de référence permettant de réaliser une analyse comparée des coûts et des bénéfices des smartgrids d’un point de vue économique, environnemental et social. Cette méthodologie peut être appliquée dans tout contexte et à tout pays.

Identifier un périmètre de fonctions avancées smartgrids.

La première tâche du groupe de travail a été d’identifier un périmètre de fonctions avancées smartgrids répondant à différents critères adaptés au cadre du plan « Réseaux électriques intelligents » :
– la maturité technologique et participation à la consolidation de la filière industrielle ;
– la pertinence pour accompagner efficacement la transition énergétique ;
– la performance pour la gestion et l’optimisation des réseaux électriques.
Le périmètre des fonctions avancées étudiées peut être étendu aux services de flexibilité (modification des flux) et d’observabilité (estimation dynamique du réseau).

Une étude sur trois volets

Concernant le volet économique de la méthodologie, il est important de noter qu’il évalue la valeur pour la collectivité. Par ailleurs le volet économique se base sur une hypothèse de concurrence pure et parfaite et prend en compte des gains sur l’ensemble des postes des coûts du système électrique. Il étudie :
– l’équilibre offre/demande dont l’objectif est de mesurer la valeur des fonctions smartgrids pour la gestion de l’équilibre offre demande. Une analyse reposant sur le nouveau modèle Flexis ;
– l’évaluation des impacts des leviers smartgrids sur les arbitrages économiques relatifs au développement du réseau.

Concernant le volet environnement, il permet de quantifier les impacts environnementaux sur tout le cycle de vie d’un produit ou d’un service depuis l’extraction des matières premières qui le composent jusqu’à son élimination en fin de vie en passant par sa fabrication, son transport et son utilisation.

Concernant le volet emploi, il mesure l’effet net du déploiement des fonctions avancées sur l’emploi en France.

Des résultats positifs

Les premiers résultats qui se basent sur un scénario de contexte cohérent avec les actions publiques en termes de transition énergétique font ressortir :
– L’ensemble des solutions sélectionnées apparaissent rentables ou proche de l’être.
– Un bilan environnemental globalement positif
– Un effet net sur l’emploi du déploiement des fonctions smartgrids est positif

En conclusion

En conclusion, le cadre méthodologique dédié à l’évaluation socio-économique des smartgrids, établi et partagé par un large panel d’acteurs, permet de comparer la valeur des fonctions smartgrids sur une base homogène et constitue une plus-value pour la consolidation de la filière industrielle.